Le bac Pro Technicien d’usinage permet aussi de poursuivre ses études, vous trouvez ici quelques informations pratiques sur l’utilisation de la plateforme ‘ParcourSup’ pour s’inscrire dans la formation souhaitée.

Le site ‘ParcourSup’

Parcoursup est la plateforme nationale de pré inscription en première année de l’enseignement supérieur en France.

Le guide ‘ParcourSup’

Carte des formations ‘ParcourSup’

Dates des journées portes ouvertes dans les établissements de l’Ile de France

Site ONISEP

l’Onisep met en ligne un site qui s’adresse aux élèves de premières et de terminales. Il s’agit de leur donner des clés sur les filières de formation post-bac, des repères sur le monde économique et professionnel, des informations sur la plateforme Parcoursup.

Calendrier ‘ParcourSup’ 2021

Les BTS industriels

Beaucoup de portes s’ouvrent après un Bac Pro Technicien d’usinage. La plupart des élèves souhaitant poursuivre leurs études se dirigeant vers un BTS, vous trouverez ci-dessous quelques exemples de formations qui complètent bien le Bac Pro Technicien d’usinage. Attention, cette liste n’est pas exhaustive et il existe de nombreuses autres possibilités. (cliquez sur une formation pour en apprendre d’avantage)

BTS CPRP (Conception des processus de réalisation de produits, option production unitaire ou sérielle)

Le titulaire du BTS CPRP – conception des processus de réalisation de produits est un spécialiste des procédés de production mécanique, notamment par usinage. Concepteur des processus qui y sont associés, il intervient tout au long de la chaine d’obtention (définition, industrialisation, réalisation, assemblage et contrôle) des éléments mécaniques formant les produits industriels.

Contenu de la formation

La formation comprend 31h de cours hebdomadaire et s’organise ainsi : 

Enseignement général :

  • culture générale et expression (3h/3h), 
  • anglais (2h/2h), 
  • mathématiques (3h/3h), 
  • sciences physiques appliquées (2h/2h). 

Enseignement professionnel :

  • études des produits et des outillages (6h/6h) ; 
  • industrialisation (6h/6h) ; 
  • production (8h/8h) ; 
  • gestion technique et économique d’une affaire (1h/2h).

L’étudiant en BTS CPRP doit maîtriser les logiciels CAO, DAO, CFAO.    

Un stage en entreprise d’une durée de 8 semaines divisé en deux périodes situées en fin de 1ère année est l’occasion de prendre la mesure des réalités industrielles.

Le titulaire du BTS CPRP – conception des processus de réalisation de produits travaille dans des entreprises de toutes tailles et de toutes activités industrielles. Il est accueilli dans les services d’études d’installation ou d’outillage, les services méthodes pour l’organisation et la gestion de la production, les services qualité, les unités de production des entreprises de l’industrie automobile, du secteur de l’énergie nucléaire, dans celles des transports ou du bâtiment.

Selon le type et l’organisation de l’entreprise, ce technicien supérieur assure des fonctions de technicien procédé en pré-industrialisation, technicien de méthodes en conception des processus, technicien méthodes atelier, technicien responsable d’atelier.

BTS CPI (Conception de Produits Industriels)

Le titulaire du BTS Conception de produits industriels crée et améliore des produits industriels à forte dominante mécanique (boîtes de vitesses, moteurs, pompes, trains d’atterrissage). Il intervient avant la fabrication de la pièce. Il la conçoit en délimitant les limites de l’étude, en constituant un dossier d’études. Il dessine des prototypes, étudie les coûts, contrôle, fait des essais avant de l’envoyer à la chaîne de fabrication.

Contenu de la formation

La formation sur deux ans comprend des enseignements généraux et professionnels. A cela s’ajoute 6 semaines de stage en entreprise.
Il est possible d’effectuer toute ou une partie de la formation en alternance.

Dans le BTS Conception de produits industriels, on retrouve les enseignements suivants :
- Français
- Anglais
- Mathématiques
- Physique appliquée
- Electrotechnique
- Comportement des systèmes techniques
- Construction mécanique
- Industrialisation des produits

Le titulaire du BTS Conception de produits industriels travaille généralement en bureau d’études en tant que technicien électrotechnicien, designer industriel ou dessinateur en construction mécanique. Il peut exercer ses activités dans divers secteurs comme la construction mécanique, l’aéronautique, l’armement, l’automobile, la construction électrique, etc.

BTS CIM (Conception et industrialisation en microtechniques)

Le titulaire du BTS Conception et industrialisation en microtechniques est un spécialiste des appareils miniaturisés et pluri-technologiques. Il intervient tout au long de la chaîne de développement et d’industrialisation de produits microtechniques dans les domaines de l’instrumentation médicale, du traitement de l’image, du son, de l’information, de la domotique, de la téléphonie… Il conçoit et modifie les appareils microtechniques selon un cahier des charges, il optimise l’association des matériaux, des procédés et l’intégration de composants pluri-technologiques. Il modélise les solutions adoptées avant de les tester et de les valider grâce à des maquettes et prototype. Ensuite, il définit tout ou une partie du processus de production.

Contenu de la formation

La formation sur deux ans comprend des enseignements généraux et professionnels. A cela s’ajoute 6 semaines de stage en entreprise.
Il est possible d’effectuer toute ou une partie de la formation en alternance.

Dans le BTS Conception et industrialisation en microtechniques, on retrouve les enseignements suivants :
- Expression française
- LV1
- Mathématiques
- Sciences physiques – physique appliquée
- Etudes
- Préparation
- Réalisation et intégration des microsystèmes

  • Génie électrique
  • Génie mécanique

Le titulaire du BTS Conception et industrialisation en microtechniques, en tant que collaborateur direct des spécialistes en électronique, travaille en bureau d’études, en bureau de méthodes et en atelier. Microtechnicien, il peut être employé dans divers secteurs : la mécanique de précision comme l’horlogerie ou l’optique, la fabrication de produits électroménagers, l’industrie automobile, l’informatique ou encore l’aérospatiale.

BTS CRSA (Conception et réalisation de systèmes automatiques)

Le titulaire du BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques intervient dans de nombreuses activités du cycle de vie des machines automatiques. Il participe à leur conception, contribue à leur amélioration continue et à la maintenance en prenant en compte les aspects commerciaux, économiques, de développement durable et de consommation énergétique. Sa principale activité consiste à installer et mettre en service ces machines chez le client. Il intègre les systèmes, implante les constituants, réalise les câblages et les interconnexions, programme les commandes, etc. Il est aussi amené à diriger une équipe.

Contenu de la formation

La formation sur deux ans comprend des enseignements généraux, technologiques et professionnels. Côté pratique, les étudiants développent dans le cadre de leur projet professionnel des machines automatisées en collaboration avec des industriels. Le parcours est complété par 6 semaines de stage en entreprise.
Il est possible d’effectuer toute ou une partie de la formation en alternance.

Dans le BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques, on retrouve les enseignements suivants :
- Culture générale et expression
- Anglais
- Mathématiques
- Sciences physiques et chimiques appliquées
- Conception des systèmes automatiques
- Conduite et réalisation d’un projet

Le titulaire du BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques exerce ses activités dans des secteurs variés comme l’exploitation de ressources naturelles, la production d’énergies, la transformation des matières premières, le traitement de l’eau, l’agroalimentaire, l’industrie pharmaceutique, le transport, l’industrie automobile, etc. Il occupe des postes d’agent de maîtrise, technicien de maintenance, responsable des équipements de production, chargé d’affaires, technicien installateur ou encore chef de projet avec quelques années d’expérience.

BTS Maintenance des systèmes

Le BTS Maintenance des systèmes (ou MS) forme des techniciens supérieurs en charge des activités de maintenance des systèmes de production, des systèmes énergétiques et fluidiques et des systèmes éoliens. Ces techniciens assurent les interventions de maintenance corrective et préventive, l’amélioration de la sûreté de fonctionnement, la gestion des pannes et des dysfonctionnement et l’intégration de nouveaux systèmes, mais aussi l’organisation des activités de maintenance, le suivi des interventions et la mise à jour de la documentation…

Contenu de la formation

La formation s’effectue généralement en deux ans après le bac. L’objectif est de former des spécialistes de la maintenance et de donner à ses élèves des compétences et des bases solides.

En outre ses enseignements généraux, des enseignements pluritechnologiques (électrotechnique, mécanique, automatique, hydraulique…) sont également dispensés et vont permettre aux étudiants de pouvoir être à même de détecter une panne, diagnostiquer des dysfonctionnements, établir le plan de réparation et ainsi assurer la remise en service d’une installation. D’autre part, l’enseignement est entrecoupé de périodes de stage obligatoire sur deux ans, allant de 4 semaines en première année, 6 semaines en deuxième année.

On retrouve, dans le BTS MS, les enseignements suivants :
- Culture générale et expression
- LV1
- Mathématiques
- Physique et chimie
- Etude pluritechnologique des systèmes
- Organisation de la maintenance
- Techniques de maintenance, conduite, prévention
- Accompagnement personnalisé
- LV2 (facultative)

La formation peut amener à différents postes tels qu’ascensoriste, responsable du service après-vente, technicien(ne) de maintenance industrielle, technicien(ne) en automatismes. Vous assurez la maintenance corrective et préventive des installations, l’amélioration de la performance des moyens de production et l’intégration d’équipements nouveaux. En tant que technicien supérieur MS, vous serez amené à exercer dans des entreprises de production industrielles, ou encore des entreprises spécialisées de maintenance du secteur industriel, tels des sites de production aéronautique ou des sites de l’industrie pharmaceutique, pétrochimique ou agroalimentaire, par exemple.

BTS ATI (Assistance technique d’ingénieur)

Le titulaire du BTS Assistance technique d’ingénieur est le collaborateur direct des ingénieurs. Il assure la liaison technique entre les différents acteurs et partenaires d’une entreprise travaillant sur un projet industriel commun. Il aide l’ingénieur tant sur un plan scientifique qu’administratif. Il participe à la coordination entre différents services, rédige des documentations techniques, prépare des réunions, des salons… Il peut même exercer des fonctions de gestion de production ou de gestion commerciale.

Contenu de la formation

La formation sur deux ans comprend des enseignements généraux et industriels. Le parcours est complété par 6 à 8 semaines de stage en entreprise.
Il est possible d’effectuer toute ou une partie de la formation en alternance.

Dans le BTS Assistance technique d’ingénieur, on retrouve les enseignements suivants :
- Français
- LV1
- Mathématiques
- Physique et physique appliquée
- Bureautique et outils de communication
- Economie et gestion de l’entreprise
- Construction mécanique
- Construction électrique (électronique, électrotechnique)
- Automatismes, informatique industrielle
- Etude des systèmes techniques
- Organisation industrielle

Le titulaire du BTS Assistance technique d’ingénieur travaille dans les services d’études, de production ou commerciaux dans les secteurs du bâtiment, de l’industrie chimique, l’électricité, la mécanique ou l’électronique. Il exerce des activités d’assistant d’ingénieur, responsable d’ordonnancement ou technicien d’essais.

BTS TC (Technico-commercial)

Le titulaire du BTS Technico-commercial vend des biens et des services grâce à sa double compétence technique et commerciale. Son travail se scinde en 5 fonctions : la vente de solution technico-commerciale, le développement de la clientèle, la gestion de l’information technique et commercial, le management commercial et enfin la mise en œuvre de la politique commerciale. Il conseille sa clientèle en analysant, identifiant et formulant ses attentes. Il élabore, présente et négocie une solution technique, commerciale et financière adaptée à chaque situation. Enfin, dans une logique commerciale et la fidélisation des clients, il gère la relation client.

Contenu de la formation

La formation sur deux ans comprend une partie commune à tous les BTS A avec des enseignements généraux et des enseignements professionnels propres à ce BTS. Selon l’établissement de la formation, l’étudiant a le choix parmi 5 spécialités : l’agrofourniture ; les boissons, vins et spiritueux ; les produits alimentaires ; les produits d’origine forestière ; les végétaux d’ornement. Le parcours est complété par 12 à 16 semaines de stage en entreprise.
Il est possible d’effectuer toute ou une partie de la formation en alternance.

Dans le BTS Technico-commercial, on retrouve les enseignements suivants :

- Organisation économique, sociale et juridique
- Techniques d’expression, de communication, d’animation et de documentation
- LV1
- EPS
- Traitement des données et informatique
- Economie d’entreprise
- Gestion
- Mercatique
- Relation commerciale
- Complément économique et commercial en lien avec le champ professionnel
- Champ professionnel
- Langue technico-commerciale

Le titulaire du BTS Technico-commercial début en tant que négociateur-vendeur itinérant, acheteur, agent polyvalent dans une PME agroalimentaire, attaché commercial dans une grande entreprise, responsable d’un point de vente, chef de rayon de produits alimentaires dans une grande surface ou encore vendeur chez un grossiste.

BTS CM (Constructions métalliques)

Le titulaire du BTS Constructions métalliques élabore des projets d’ouvrages métalliques comme des ponts, des pylônes, des passerelles, des hangars ou encore des portes d’écluses ou des vannes de barrages. Présent lors de la conception au bureau d’études, puis à l’atelier et enfin sur le chantier, il participe du début à la fin à la réalisation de l’ouvrage : il dessine les ouvrages, étudie leur coût, réalise les plans de montage et organise le chantier.

Contenu de la formation

La formation sur deux ans comprend des enseignements généraux et professionnels. A cela s’ajoutent au minimum 8 semaines de stage en entreprise.
Il est possible d’effectuer toute ou une partie de la formation en alternance.

Dans le BTS Constructions métalliques, on retrouve les enseignements suivants :
- Français
- LV1
- Mathématiques
- Mécanique
- Projet
- Dessin
- Productique
- Technologie générale – économie et gestion d’entreprise

Le titulaire du BTS Constructions métalliques travaille en tant que charpentier métallique, dessinateur-projeteur, serrurier-métallier ou encore calculateur-projeteur dans les bureaux d’études des PME. Avec quelques années d’expérience, il peut gagner en responsabilité en devant adjoint au chef d’entreprise. Il peut aussi choisir de s’orienter vers un poste de technico-commercial.

BTS Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Le titulaire du BTS Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle est un spécialiste des produits, des ouvrages et des procédés relevant des domaines de la chaudronnerie, de la tôlerie, de la tuyauterie industrielle et des structures métalliques. Il intervient à tous les niveaux depuis la conception jusqu’à l’obtention (conception, organisation de la fabrication, réalisation, assemblage et contrôle) des produits et des ouvrages, que ce soit des ouvrage chaudronnés, des ouvrages de tôlerie, des tuyauteries industrielles et des structures métalliques.

Contenu de la formation

La formation sur deux ans comprend des enseignements généraux, techniques et professionnels. A cela s’ajoutent 8 semaines de stage en entreprise.
Il est possible d’effectuer toute ou une partie de la formation en alternance.

Dans le BTS Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle, on retrouve les enseignements suivants :
- Culture générale et expression
- Anglais
- Mathématiques
- Sciences physiques et chimiques appliquées
- Etudes de construction
- Préparation de production
- Techniques de mise en œuvre
- Gestion technique et économique

Selon la taille de l’entreprise, le titulaire du BTS Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle exerce toutes ou une partie de ses activités au bureau d’études. Il peut occuper des fonctions de responsable, de chargé d’affaires, de responsable de projets ou même adjoint au dirigeant. Les constructeurs de barrages et de réacteurs nucléaires, le bâtiment, la SNCF et les industries chimiques, navales et automobiles sont des employeurs potentiels.

BTS Conception des processus de découpe et d’emboutissage

Sur deux ans, le BTS Conception des processus de découpe et d’emboutissage forme de futurs spécialistes des procédés d’obtention de pièces par déformation (découpe, cambrage, pliage, emboutissage…) de métaux en feuilles. En collaboration avec des spécialistes de la conception et de la réalisation de produits, les étudiants travaillent en bureau d’ingénierie. Ils interviennent tout au long de la chaîne d’obtention (définition – industrialisation – optimisation – assemblage et contrôle) des composants découpés et emboutis intégrés dans des sous-ensembles, qu’il s’agisse de biens de consommation pour le grand public ou de biens d’équipement pour les entreprises.

Contenu de la formation

Le volume horaire total de la formation s’étend sur 31h hebdomadaires avec des cours de :
- culture générale et expression (3 h)
- langue vivante étrangère anglais (2 h)
- mathématiques (2,5 h)
- physique-chimie (2 h)
- enseignement professionnel et généraux associés (13 h)
- accompagnement personnalisé (1,5 h).

A travers des tâches professionnelles associées aux activités, les apprentis devront assimiler les différentes étapes essentielles à la conception :
-  Participer à la réponse à une affaire
-  Collaborer à la conception d’un produit
-  Concevoir le processus de production et les moyens associés
-  Qualifier les moyens de production
-  Suivre la production

Ces apprentissages se concrétisent par un stage de 8 semaines en première année.

Les diplômés de ce BTS peuvent accéder à de nombreux secteurs d’activité : automobile, aéronautique, bâtiment, électroménager, spatial, horlogerie, connectique, etc.

BTS Fonderie

Le titulaire du BTS Fonderie est un spécialiste de la production de pièces par moulage. Expert en alliages ferreux, légers, cuivreux et de zinc, il connait les différents procédés de moulage, que ce soit un moulage à la main, mécanisé, en moule métallique ou un moulage d’art. Il intervient tout au long de la chaîne de production des pièces (industrialisation, méthodes, organisation et gestion de la production et contrôle de la qualité). Il peut aussi être sollicité par les bureaux d’études pour optimiser la relation produit-matériaux-procédé d’un point de vue de la faisabilité, de la qualité, des coûts et des délais.

Contenu de la formation

La formation sur deux ans comprend des enseignements généraux, technologiques et professionnels. Le parcours est complété par 10 semaines de stage en entreprise.
Il est possible d’effectuer toute ou une partie de la formation en alternance.

Dans le BTS Fonderie, on retrouve les enseignements suivants :
- Culture générale et expression
- Anglais
- Mathématiques
- Sciences physiques et chimiques appliquées
- Etudes de produits
- Préparation de la production
- Etude et mise en œuvre des alliages de fonderie et matériaux connexes
- Gestion technique et économique

Le titulaire du BTS Fonderie travaille dans les fonderies et dans les ateliers d’industries de secteurs divers (quincaillerie, industrie automobile, chemin de fer, etc.). Il y exerce les fonctions de responsable d’atelier, technicien méthode atelier, technicien de laboratoire, mouleur-noyauteur, etc.

BTS Mise en forme des matériaux par forgeage

Le titulaire du BTS Mise en forme des matériaux par forgeage est expert de la transformation du métal à chaud ou à froid. Il maîtrise le matériau, son comportement pendant et après sa transformation, les techniques de mise en œuvre et de finition et les processus de production de produits finis ou semi-finis. A la production, il contrôle la qualité et la conformité du produit à tous les stades de la transformation. Dans un bureau d’études, il cherche des procédés permettant d’optimiser la rentabilité.

Contenu de la formation

La formation sur deux ans comprend des enseignements généraux, techniques, scientifiques et économiques. Le parcours est complété par 9 semaines minimum de stage en entreprise.
Il est possible d’effectuer toute ou une partie de la formation en alternance.

Dans le BTS Mise en forme des matériaux par forgeage, on retrouve les enseignements suivants :
- Français
- LV1
- Mathématiques
- Physique – chimie
- Etude des systèmes d’outillage
- Etude des processus
- Laboratoire (Métallurgie, traitements thermiques et simulations)
- Réalisation
- Gestion et vie des entreprise / sécurité des personnes et des biens.

Le titulaire du BTS Mise en forme des matériaux par forgeage exerce en tant que technicien de forge principalement dans des entreprises de transformation et de mise en forme des matériaux métalliques forgés.

BTS TM (Traitement des matériaux)

Le titulaire du BTS Traitement des matériaux modifie l’aspect structurel (option Traitements thermiques) ou l’aspect superficiel (option Traitements de surfaces) d’un produit manufacturé afin d’en améliorer ses propriétés chimiques, physiques ou mécaniques. Le produit pourra par exemple avoir une meilleure résistance à la corrosion, une meilleure isolation ou alors une conductibilité électrique accrue. Pour cela, le technicien supérieur participe aux choix, à l’élaboration, à la mise au point, à la réalisation et au contrôle des traitements nécessaires à l’utilisation optimale de ces matériaux (métaux et alliages, verres, céramique, composites).

Contenu de la formation

La formation sur deux ans comprend des enseignements généraux, scientifiques et technologiques. Le parcours est complété par 8 semaines de stage en entreprise. Des heures de remise à niveau en maths sont organisées pour les étudiants titulaires d’un bac pro.
Il est possible d’effectuer toute ou une partie de la formation en alternance.

Dans le BTS Traitement des matériaux, on retrouve les enseignements suivants :
- Français
- LV1
- Mathématiques
- Economie et gestion d’entreprise
- Sciences physiques et chimiques appliquées
- Sciences et techniques industrielles

Le titulaire du BTS Traitement des matériaux exerce ses activités de technicien de production, technicien en traitement des matériaux ou technicien qualité dans des ateliers intégrés à des unités de production, dans des entreprises de sous-traitance, dans des laboratoires de contrôle et d’expertise. Les secteurs qui recrutent sont nombreux : l’aéronautique, la production d’énergie, la médecine, l’automobile, l’industrie mécanique, la lunetterie, l’orfèvrerie, etc.

BTS CIRA (Contrôle industriel et régulation automatique)

Le titulaire du BTS Contrôle industriel et régulation automatique est un spécialiste des systèmes automatisés de contrôle (comme les capteurs) et de régulation sur les chaînes de fabrication. Le but de la régulation étant de maintenir la pression, le débit et la température de la production. En amont de la fabrication, il propose des solutions techniques relatives aux systèmes de contrôle-commande et aux systèmes asservis parmi lesquels il doit faire un choix. Il participe ensuite à l’installation et à la mise en service, la maintenance et, même parfois, à la conduite de ces systèmes.

Contenu de la formation

La formation sur deux ans comprend des enseignements généraux et professionnels. A cela s’ajoutent 12 à 16 semaines de stage en entreprise.
Il est possible d’effectuer toute ou une partie de la formation en alternance.

Dans le BTS Contrôle industriel et régulation automatique, on retrouve les enseignements suivants :
- Français
- Anglais
- Mathématiques
- Sciences physiques

  • Chimie et physique
  • Physique appliquée
    - Automatismes et logique
    - Régulation
    - Mesures industrielles et technologie d’appareillage

Le titulaire du BTS Contrôle industriel et régulation automatique travaille en tant que technicien chimiste, technicien de maintenance industrielle ou encore technicien en automatismes dans divers secteurs tels que la chimie, la métallurgie, l’industrie automobile, l’énergie, la papeterie ou encore la pétrochimie.