Le fer représente à peu près 5% de l’écorce terrestre et la sidérurgie utilise surtout les minerais à base d’hématite (Fe2O3). C’est un agrégat de matières minérales (oxydes, carbonates et sulfures de fer) susceptibles d’être transformées en fer de manière économique.
A l’état brut, le minerai de fer possède des propriétés chimiques et physiques qui le rendent inexploitable par le haut fourneau. Il faut donc le préparer pour le rendre compatible avec le processus industriel de fabrication de la fonte.